Strict Standards: Non-static method dcRelatedPages::relatedMode() should not be called statically in /home/gillesbe/www/ramassi/dotclear/themes/keepsake/template.php on line 55

Rationnel? Responsable? Vraiment?

L'énergie nucléaire est porteuse de dangers tellement colossaux qu'on ne parvient pas à y croire. Lors de la catastrophe de Tchernobyl, le réacteur en fusion menaçait de s'effondrer. Si les "liquidateurs" n'avaient pas sacrifiés leur vie, une grande partie de l'Europe serait devenue inhabitable. Faites une pause. Ce n'est pas une fiction. Prenez la mesure de cette information... Quel motif économique peut justifier une telle prise de risque? Ce seul argument prouve que le choix du nucléaire n'est pas un choix responsable.

Mais même en oubliant ce risque disproportionné, et en se plaçant sur le champ purement économique, comme le font les politiques et une bonne partie des journalistes, le nucléaire reste un choix irrationnel. Si l'on veut honnêtement évaluer le coût de cette énergie il faut intégrer le démantèlement des centrales et le retraitement des déchets. Ces deux opérations coûtent des milliards. On ne sait pas comment les mener à bien. Depuis maintenant plus de 50 ans, nous n'avons toujours pas trouvé de solution pérenne et fiable. Nous agissons dos au mur, au moment où nous sommes forcés de parer au plus urgent, et cela coûte des fortunes qui annulent tout l'intérêt de cette énergie. Voyez un exemple dans ce reportage.

Notez que le nucléaire profite à des entreprises privées, et que les 10 milliards d'euros à prévoir à Asse seront payés par le contribuable.

Sachez aussi que certains pays, débordés par leurs déchets, trouvent des solutions complètement illégales et immorales. Ainsi l'Italie expédie des tonnes de déchets nucléaires sur les plages somaliennes. Avec des complicités politiques dans les deux pays, et des versements de pots de vins, des bateaux italiens déversent leurs futs radioactifs au large des côtes somaliennes. On retrouve les bidons sur les plages. Les riverains sont malades. C'est d'ailleurs dans cette zone que les villageois affamés (à cause de ces déchets et à cause des immenses bateaux de pêche européens et chinois qui pillent la mer) se transforment en pirates de la mer.

Si l'on intègre tous ces coûts différés, l'énergie nucléaire est la plus chère de toutes. Bizarrement, on vous rétorque souvent que l'homme trouvera des solutions, qu'il faut lui faire confiance... alors que nous n'avons pas le début d'une piste sérieuse. Les mêmes vous diront que les énergies renouvelables ne sont pas suffisantes à couvrir nos besoins, que ce n'est pas réaliste. Pourtant, dans ce domaine les voies de recherches prometteuses sont extrêmement nombreuses, certains pays comme l'Allemagne progressent rapidement. Il existe des centaines des solutions qui ne demandent que des financements pour s'étendre et sortir d'un cadre confidentiel. Mais bizarrement, là, on n'a plus confiance en l'homme.

Est-ce à dire que ce qui est dangereux, polluant, titanesque, centralisé, agressif, brulant est plus viril, plus sérieux, plus... rationnel? Et ce qui est petit, multiple, décentralisé, doux, accessible est moins... bandant?

De puissants lobbies parviennent à nous faire accepter des choix complètement irrationnels, et à les parer des vêtements du rationalisme et du sérieux. Pourraient-ils nous manipuler aussi furtivement si nous devenions tous conscients de ces émotions sous-jacentes?


Trackbacks

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.ramassi.net/tb.php?id=835