mercredi 11 décembre 2013

Blanchir une zone grise : nouvelle loi liberticide

Cela ne peut fonctionner que parce que 99% d'entre nous ne regardons pas dans cette direction. C'est toujours le même scénario qui nous est rejoué, normal, puisque ça marche. On commence par faire voter un dispositif exceptionnel sous le coup d'une grosse émotion (fait divers, choc historique...). Puis un peu plus tard, on le pérennise et/ou on l'élargit. Ainsi le prélèvement d'empreintes digitales était au départ réservé aux seuls criminels, désormais elles sont dans votre passeport. Les empreintes génétiques étaient, à titre exclusif, prélevé sur les criminels sexuels (loi sous Jospin après l'arrestation de Guy George). Ultérieurement Sarkozy élargit la disposition à tous les prévenus et même aux témoins ! Désormais, si vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment, on peut vous les réclamer et vous infliger un an d'emprisonnement si vous refusez.

Dernière nouveauté dans la même veine : Le 23 janvier 2006 de nouvelles lois antiterroristes sont adoptées en France, sorte de prolongement du Patriot Act américain sur notre sol, grâce au choc du 11 septembre 2001. Il s'agissait de mesures exceptionnelles permettant un espionnage électronique de la population. Il s'agit maintenant d'en faire la norme de notre société, d'enregistrer en masse de nombreuses données concernant tous les citoyens comme leurs déplacements par exemple. Comme à chaque fois, ce genre de loi est entériné sans débat public. Ainsi les sénateurs ont définitivement adopté hier la loi de programmation militaire pour la période 2014-2019 et son controversé article 13 (devenu entre-temps l'article 20, comme l'indique le site du Sénat). Grâce à lui, l'Etat pourra avoir accès à beaucoup plus de données numériques, dès le 1er janvier 2015. Les autorités pourront invoquer :
La prévention contre la criminalité, la délinquance organisée ou la reconstitution de groupements dissous ou encore la préservation du potentiel scientifique et économique de la France
pour utiliser ces informations. Elles pourront agir sans l'autorisation du pouvoir judiciaire ce qui est un contre-sens complet en démocratie, une sorte de pleins pouvoirs donnés à l'exécutif en matière de surveillance électronique, surtout lorsque l'intitulé qui énonce les motifs de surveillance sont suffisamment vastes pour désigner n'importe qui.

Ne soyons pas dupes : Les services de renseignement font tout ce qui est techniquement faisable, que ce soit légal ou pas. Ils ne respectent pas ce genre de limite. Je sais par une source interne que depuis les tous débuts de la téléphonie mobile, les services de renseignements ont posé des dérivations chez les opérateurs, avec ou sans leur consentement, pour récupérer une copie de la liste des appels émis et de la géolocalisation des clients (à quelle antenne ils sont connecté - aujourd'hui on peut ajouter les GPS). Le problème se pose au moment d'utiliser ces données contre un individu. Face à un juge, il est délicat d'avancer des arguments obtenus en contradiction complète avec la loi et avec le processus démocratique. Il est difficile de demander à un juge une condamnation alors que l'on a contourné son autorité pour faire une écoute. C'est ce problème que doit régler un tel texte.

Comme disait Alex Türk, l'ancien président de la Commission nationale de l'informatique et des libertés :
Si vous croyez que le monde ressemblera un jour à celui de Big Brother, détrompez-vous... Vous êtes en plein dedans ! Lorsqu’on ne s’étonne plus du traçage, de la vidéosurveillance ou de la conservation des données, c’est justement le signal qu’on est entré dans un monde orwellien.

Lire aussi cet article

mardi 10 décembre 2013

Au nom du profit, au nom des lobbies

Source : film documentaire "La grande invasion"

Dans les années 50, un femme sur 22 risquait d'avoir un cancer du sein. Aujoud'hui c'est une femme sur 7. Trois fois plus. Ce n'est pas le résultat d'une modification de notre composition génétique, la période est trop brève. Cela ne peut être dû qu'à l'environnement.
Anna Soto, université Tufts, États-Unis (à 20'30 dans le film).
Depuis la création du registre des cancers au Danemark en 1943, la taux de cancer des testicules a augmenté de 400%. C'est une augmentation stupéfiante en seulement une ou deux générations, et elle ne peut être dûe qu'à des facteurs environnementaux.
Niels Skakkebaeck, Hôpital universitaire de Copenhague, Danemark (à 24').


On apprend dans le même film
  • que l'humanité a produit autant de plastiques ces dix dernières années que pendant les cent années précédentes !
  • que le nombre de spermatozoïdes produit par l'homme baisse de 1% par an. Il a diminué de moitié depuis 1950.
  • Depuis 50 ans (en pourcentage de la population) :
    • Le nombre de cancers de la prostate a quadruplé
    • Le nombre d'anomalies génitales a doublé
    • Le cancer du testicule est devenu le premier cancer chez l'homme jeune
    • Les premiers signes de puberté apparaissent entre 8 et 9 ans chez les fillettes américaines
    • Un enfant européen sur 5 et plus d'un adulte sur 10 est obèse en Europe
    • Le diabète augmente de 5% par an
    • Les problèmes cardio-vasculaires, les altérations du système immunitaire, l'athme, les problèmes thyroïdiens sont en augmentation
    • L'hyperactivité, les déficits d'apprentissage et les troubles du comportement semblent augmenter chez les enfants
    Il s'agit des mêmes maladies que développent les animaux de laboratoire exposés aux perturbateurs endocriniens et aux cocktails de produits chimiques auxquels l'industrie nous soumet

vendredi 6 décembre 2013

Vive la fraude fiscale !

Dans le projet de loi pour la lutte contre la fraude fiscale discuté entre juin et octobre 2013, M. Allain Marc avait proposé un amendement (n°98 - article 11 septies) permettent aux douaniers de s'enquérir de l'origine des fonds supérieurs à 10 000 euros lors d'un passage de frontière. Ils auraient pu demander des documents, numéros des compte où les sommes ont été retirés etc. Cet amendement n'a pas été retenu dans le projet final. Il est donc toujours possible de passer la douane en déclarant 4 millions d'euros dans une mallette, le douanier ne peut rien faire d'autre que de dire, c'est noté, merci monsieur. S'il s'agit d'un individu qui n'est pas résident fiscale n France, l'affaire ne pourra pas aller plus loin, sinon l'information sera transmise aux impôts. Evidemment, il est facile de se procurer les services d'un passeur non résident fiscal en France.

Ou comment les hommes politiques n'ont pas voulu voter une disposition qui aurait risqué de compliquer leurs affaires...

jeudi 5 décembre 2013

Caméra GDV : filme le corps énergétique, prouve son existence


Europe1 a fait une grande découverte

Cela fait au moins 10 ans que l'on est au courant de ce procédé qui consiste à découvrir des relations entre les gens en traçant les mouvements de leur téléphone portable. Avant l'implantation de puces GPS dans les téléphones cela se faisait par triangulation en détectant à quelles antennes GSM se connectait successivement votre mobile. On en déduisait déjà des relations cachées entre individus qui changeaient d'antenne au même moment, plusieurs fois, stationnaient ensemble aux mêmes endroits, pour la même durée...

Mieux, depuis longtemps aussi les services américains ont développé un programme permettant de suivre un individu en vidéo toute la journée. La NSA a négocié l'accès aux services de vidéosurveillance privés et cartographié l'ensemble des caméras (rue, centre commerciaux, distributeurs de billets etc.). Un logiciel reconnait la personne à suivre en détectant sa forme dans l'image. En fonction de sa sortie de l'écran le logiciel sait dans quelle direction elle se dirige et où se trouve la prochaine caméra capable de la capter. Le logiciel va réaliser un montage automatique qui permettra de suivre l'individu tout au long de sa journée, tout cela automatiquement. Couplé au positionnement par antenne GSM et par puce GPS on gagne encore en précision. En plus, de nouvelles caméras apparaissent sans arrêt, elles sont parfois capable de pivoter, facilitant encore plus le travail.

Des révélations connues depuis des années pour ceux que cela intéresse. Mais nos médias ne veulent pas voir ce genre d'information. Là, ils y sont forcés.

mercredi 4 décembre 2013

Guerre économique

En 2011 Hugo Chavez a rapatrié l'or de son pays sur son territoire [à 5'20]. Lire aussi ici. Depuis, il est mort d'un cancer, comme Yasser Arafat. Aujourd'hui son successeur a décidé de déposer pour 1,6 milliards de dollars d'or à la Bank of England en gage de liquidités fournies par Goldman Sachs : des dollars issus de la planche à billets américaine. Il est en parfaite santé et ses médecins lui présagent une longue vie.

Notons au passage que cette fameuse planche à billets qui tourne à plein aux États-Unis sous le nom de Quantitative Easing (QE) leur permet de racheter tout notre continent pour rien, puisque cette pratique est interdite en Europe. Ainsi la part des capitaux français dans le CAC 40 n'a jamais été aussi bas, on est tombé à 26%.

Le bilan de Hugo Chavez

Vidéo du 6 mars 2013


mardi 3 décembre 2013

Amazing wonder

Voilà ce qu'a croisé George Loegering, sur la rivière Sheyenne aux Etats-Unis, au cours de sa chasse.


Décharge en orbite

Il y a tellement de débris dans l'espace autour de la Terre qu'il se pourrait que nous ayons atteint le point ou la collision de débris entre eux dépasse largement le nombre de ceux qui retombent sur terre. Le nombre de débris en orbite autour de la planète augmente ainsi de manière exponentielle par le fractionnement. Même si nous cessions immédiatement de lancer de nouveaux objets dans l'espace, leur nombre continuerait de croître. Concrètement les agences spatiales sont obligées de multiplier les manœuvres d'évitement et elles craignent que certaines orbites ne deviennent rapidement impraticables.

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-debris-spatiaux-point-non-retour-t-il-ete-atteint-50315/

dimanche 1 décembre 2013

Cœur

Dans le cœur de chaque personne, il y a le désir de changer ce monde
Alessandro Jodorowsky

samedi 30 novembre 2013

Nouvelle vague massive de privatisations en Europe (depuis 2007)

Explication des Echos.

Cela risque de continuer jusqu'au jour où l'Etat n'aura plus rien. L'armée américaine envoie de plus en plus de sous-traitants en guerre, comme la fameuse société de mercenaires Blackwater, qui a changé de nom pour s'appeler Xe.

Que se passera-t-il lorsque les Etats n'auront plus rien? Disparaitront-ils? Quel sera le support de leur autorité? Quels seront leurs moyens de faire respecter la loi? Leur restera-t-il un quelconque pouvoir? Comment se comporteront les gigantesques groupes privés qui possèderont tout? Que restera-t-il de la démocratie? Pourquoi avançons-nous dans cette direction sans nous poser ces questions?

Est-ce un début de réponse? Un nouveau projet de loi envisage d'interdire aux agriculteurs un geste millénaire : semer les graines issues de leur récolte. Ils seront obligés d'acheter leurs semences à des multinationales, sous peine de poursuites. Les entreprises s'accaparent ainsi un bien commun, et démontrent au passage leur appétit sans limite : elles veulent non seulement les États mais aussi le vivant, l'eau, les plantes, la nourriture, la terre.

Que restera-t-il ensuite? Les hommes. Et le combat est déjà engagé puisqu'une entreprise peut légalement breveter un gène, et se revendiquer propriétaire d'une partie de votre génome. La cour suprême des Etats-Unis autorise même de se rendre propriétaire d'une composition de matière fabriquée par l'homme, mais à l'heure actuelle il est interdit de breveter un être humain, c'est la seule limite posée. Cependant, aucune définition de l'humain n'est donnée...

90% des scientifiques canadiens se disent muselés dans la fonction publique

http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/10/21/90-des-scientifiques-a-lemploi-du-federal-se-disent-museles-_n_4137367.html

lundi 18 novembre 2013

Connaissez-vous Karen Hudes ?

Après John Perkins et Edward Snowden, voici une nouvelle lanceuse d'alerte. Karen Hudes est diplômée de la Yale Law School et elle a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale depuis plus de 20 ans. Quand elle a été congédiée pour avoir dénoncé la corruption à l'intérieur de la Banque mondiale, elle occupait le poste de Conseillère Senior. Elle raconte ce qu'elle a vu.

http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/031113/karen-hudes-lanceuse-dalerte-de-la-banque-mondiale-revele-comment-lelite-mondiale-dirige-le-monde

dimanche 17 novembre 2013

Le double discours de l'Etat sur le gaz de schiste

Le nouveau jeu du ministère de l'écologie pour nous imposer le gaz de schiste? Prétendre se positionner contre. Ne jamais venir aux procès intentés par les pétroliers, ne jamais se défendre. Lorsqu'un tribunal condamne l'Etat à justifier son refus, celui-ci déclare qu'il est obligé par la justice de signer les permis de forer. Et en avant pour la pollution !

http://www.terraeco.net/Hydrocarbures-de-schiste-Monsieur,51963

mardi 12 novembre 2013

Légitimité


Présentation

Ce Jardin-là

Contact












































11 personnes connectées actuellement sur ramassi

Calendrier

« mars 2014
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31