samedi 6 février 2010

Des ennemis menacent la stabilité de l'Amérique Latine


C'est ce que conclut un rapport mené conjointement par le CIA et le FBI. Qui sont donc ces ennemis ? Un article écrit par Oscar Fortin.

La suite

jeudi 4 février 2010

Courage et capacité d'auto-organisation des haïtiens

A en croire les articles de presse et les JT, les haïtiens seraient majoritairement violents et corrompus, responsables de leur propre "malédiction". Dire cela, c'est refuser de considérer l'incroyable poids de l'oppression dont est victime ce pays depuis des siècles. La puissance de cette coercition, à contrario, s'explique peut-être par la force de cette population. Après avoir été capable de chasser les colons français pour proclamer la première république noire indépendante de l'Histoire, elle a réussi à s'organiser, malgré les milices formées par la CIA, malgré la pauvreté, pour porter l'un des siens au pouvoir, le président Aristide. Que de désinformation à ce sujet. Une nouvelle fois, le peuple d'Haïti prouve sa capacité à s'auto-organiser. Voyez cet extrait d'une émission spéciale canadienne, globalement sans aucun intérêt, à l'exception de cette interview de deux journalistes qui ont eu le courage de se mélanger à la population, de vivre avec elle, de dormir à ses côtés. Le discours tranche avec ce que l'on entend généralement.


Téléphonie mobile : quelle concurrence ?

Selon UFC Que Choisir il n'y a aucune concurrence dans la téléphonie mobile. Les frais de déploiement du réseau sont amortis depuis longtemps. Mais les prix n'ont pas baissé, à la place, les trois opérateurs se sont entendus pour maintenir des prix élevés (et il est fort probable que cela continue aujourd'hui malgré leur condamnation par la justice). Voyez cet extrait d'Envoyé Spécial.



Dans le même reportage : l'augmentation des litiges a tellement augmenté dans le domaine de l'abonnement à internet que les tribunaux (comme celui de Lyon) ont créé des "conciliateurs" spécialement chargés de résoudre auprès des opérateurs les problèmes des clients. Un simple coup de fil débloque généralement une situation que l'abonné ne peut pas résoudre seul car on ne l'écoute pas. Ou comment dépenser de l'argent public pour défendre les citoyens face à la mauvaise foi et à la bureaucratie inextricable de certaines entreprises privés.

Hollande a de nouveaux tics

François Hollande a trop regardé la télévision ! Regardez, il a pris les tics de Sarkozy !


dimanche 31 janvier 2010

Petit à petit

Graduellement, petit à petit, les gens se sont habitués à être gouvernés par la surprise, et à subir des décisions qui furent le fruit de délibérations secrètes ; à croire que la situation était si complexe, que le gouvernement se devait d’agir, devant des informations que la population ne pouvaient comprendre, ou si dangereuse que même si les gens de la rue pouvaient comprendre, ils ne pourraient pas en discuter par cause de sécurité nationale... ils étaient gardés à l’écart des évènements, incapables de se rendre compte de la réalité, à moins de posséder un sens aigu de la politique, ce qui n’était ni souhaité, ni facilité. – Essayez de me croire --

Chaque pas était si petit, si insignifiant, si bien expliqué ou, à l’occasion regretté... -- Croyez-moi, ceci est vrai.-- chaque action, chaque occasion pire que la précédente, mais à peine pire que la précédente. Et vous regardez se produire la suivante, et la suivante. Vous attendez celle qui choquera l’opinion publique, en espérant secrètement que devant de tels évènements les autres vous rejoindront et résisteront d’une façon ou d’une autre...soudainement, tout s’effondre, tout à la fois... vous vous rappelez tout et votre coeur se brise. Trop tard. Vous êtes compromis au-delà de tout retour.
Un professeur allemand décrivant l’arrivée du Nazisme en Europe au journaliste Milton Mayer.

samedi 30 janvier 2010

Ciel !

Il y a un large panel de très belles photos prises de l'espace sur le site officiel de la NASA.

Certaines ont beaucoup fait parler d'elles. Il est plutôt difficile de tirer une conclusion comme ça, on peut tout imaginer, mais, à mon avis, il faut les avoir vues. Voici donc leurs adresses :
ftp://eol.jsc.nasa.gov/ISD_highres_STS088_STS088-724-65_3.JPG
ftp://eol.jsc.nasa.gov/ISD_highres_STS088_STS088-724-66_3.JPG2

Un autre sous-domaine de l'agence spatiale étudie le soleil, le programme s'appelle STEREO et nous livre d'autres images.
Certaines, elles aussi, ont été fameuses. J'ai eu le plaisir de les visionner moi-même, directement sur le site de la NASA. Depuis quelques jours elles ne sont plus en ligne. Un internaute qui en avait fait une copie vous permettra de les visionner :
http://a7.idata.over-blog.com/2/05/08/77/New-Pix2/20100125_011530_n7euB_195.jpg
http://a21.idata.over-blog.com/2/05/08/77/New-Pix2/20100125_012530_n7euB_195.jpg
http://a33.idata.over-blog.com/2/05/08/77/New-Pix2/20100125_105530_n7euB_195.jpg
http://a31.idata.over-blog.com/2/05/08/77/New-Pix2/20100125_110530_n7euB_195.jpg
http://a31.idata.over-blog.com/2/05/08/77/New-Pix2/20100125_115530_n7euB_195.jpg

Plus d'infos ici

De bonne guerre

Selon Joseph Stiglitz, ancien économiste en chef de la Banque Mondiale et prix Nobel d'économie, le coût (optimiste selon lui, fourchette basse) de la guerre en Irak (1000 milliards de dollars) représente ce que le monde dépense en aide au développement en plus de 25 ans.

Cette guerre a déjà tué entre 30 000 et 100 000 irakiens, ainsi que 2 500 soldats américains, et elle en a blessé 20 000.

Il rappelle que ce sont les industries de l'armement et du pétrole qui sont les grandes gagnantes de cette opération.

jeudi 28 janvier 2010

La richesse de la France a été pendant des siècles la conséquence du pillage de ses colonies

Si vous deviez chaque année, perdre plus de 200 millions de livres que vous recevez actuellement de vos colonies; si vous n’aviez pas le monopole du commerce avec vos colonies pour alimenter vos usines, entretenir votre flotte, faire marcher votre agriculture, payer vos importations, satisfaire vos besoins de luxe, rétablir l’équilibre de votre commerce avec l’Europe et l’Asie, alors je le dis tout net, le royaume serait immédiatement perdu.
Qui parle ainsi ? Un banquier ou un marchand dans le secret de son cabinet privé ? Pas du tout. C’est un évêque, Maury, et c’est à toute l’Assemblée nationale française qu’il adresse publiquement son Plaidoyer contre l’abolition de la traite des esclaves et la libération des colonies. Nous sommes en 1791, et l’Assemblée nationale, mais oui, c’est bien l’Assemblée révolutionnaire française, celle qui consacre la victoire de la bourgeoisie capitaliste sur la noblesse féodale. Son drapeau, c’est la fin des privilèges et la démocratie : « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Mais ce drapeau ne vaut absolument pas pour les colonies. Le nouveau régime entend absolument conserver de l’ancien cette source de profits gigantesques. Certes, la Convention abolira formellement l’esclavage en 1794, mais elle se gardera bien d’appliquer cette décision. Et Napoléon rétablira bien vite la légalité de l’esclavage. Il brisera impitoyablement la révolte des esclaves qui avaient fondé une République libre d’Haïti et emprisonnera le chef des milices d’esclaves, Toussaint Louverture, jusqu’à la fin de ses jours, dans une geôle humide et glaciale de Haute-Savoie. La démocratie a ses limites.

Le général Leclerc, beau-frère de Napoléon, lui écrivait de l’île
Voilà mon opinion sur ce pays : il faut supprimer tous les nègres des montagnes, hommes et femmes, et ne garder que les enfants de moins de douze ans, exterminer la moitié des Noirs des plaines, et ne laisser dans la colonie aucun mulâtre portant des galons.
Source : Les 7 péchés d’Hugo Chavez

Du pétrôle sous Port-Au-Prince : vive le séisme

Le sous-sol haïtien est bourré de pétrole. Apparemment les gisements vénézuéliens prendraient leur source sous l’île. Port-au-Prince est assis sur un gigantesque puits de pétrole qui ne pouvait être jusque là exploité. Depuis les années 50, Jean Dumarsais Estimé, le président de l’époque, avait déplacé la capitale anciennement située à Marchand-Dessalines vers l’actuel Port-au-Prince. Cette transition ne permettait pas d’exploiter le pétrole mais Mère Nature aidant, aujourd’hui tout est possible. De plus, le séisme a provoqué un exode rural volontaire des habitants de Port-au-Prince, laissant le champ libre à la destruction des ruines de la capitale et pourquoi pas le forage des sols… Dans d’autres circonstances, s’ils avaient demandé aux habitants de partir vers les campagnes cela aurait été considéré comme un génocide. La catastrophe apparait comme une aubaine pour les impérialistes car elle permet de déplacer à nouveau la capitale. Affaire à suivre.

Source : Interview de Jean Lavalasse par Michel Collon

mercredi 27 janvier 2010

Un survivant des camps nazis traité d'antisémite !

Le Dr Hajo Meyer a survécu dix mois dans le camp de la mort nazi. Il est l'un des derniers survivants de l'holocauste. Au démarrage de sa tournée, il a affirmé qu’il existait des similitudes entre le traitement des Juifs par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale et le traitement actuel des Palestiniens par les Israéliens. Il a déclaré:
Les Israéliens essayent de déshumaniser les Palestiniens, exactement comme les Nazis ont tenté de me déshumaniser. Personne ne devrait déshumaniser l’autre et ceux qui essayent de déshumaniser l’autre ne sont pas humains.
Ses propos ont provoqué la fureur des groupes de pression extrémistes juifs qui ont qualifié M. Meyer « d’antisémite » !

Agression d'un imam à Drancy : il s'agit très probablement d'une intox

Vous avez sans-doute entendu parler de cet imam agressé par un "commando islamiste de 80 personnes" en marge du débat sur la burqa. Sur place, devant la mosquée, c'est une toute autre version qui nous est racontée. A l'unanimité, les fidèles présents lundi soir nous affirment que l'imam de Drancy n'a pas été agressé ce soir-là puisqu'il n'était pas présent. D'ailleurs, devant les questions pressantes des journalistes, M. Chalgoumi finit par reconnaître qu'il n'était effectivement pas là. "Mais c'était bien moi qui était visé. Si j'avais été présent, c'est à moi qu'ils auraient fait du mal".

D'autre part, les fidèles assurent qu'en aucun cas, "un commando islamiste de quatre-vingt personnes" n'a fait "irruption" dans la mosquée. En revanche, un débat sur la burqa avait bien été organisé. A cette occasion, une dizaine de responsables religieux avaient été invités à prendre la parole. "Tout est resté pacifique, assure Abdel Labichi, habitué de la mosquée de Drancy, qui semble tomber des nues en apprenant les propos de Hassen Chalghoumi. Il n'y a pas eu de fatwa. On n'est quand même pas en Afghanistan, ici !"

Même le second imam de Drancy, Yassine Aouidet, qui dirigeait la prière ce soir-là, ne comprend pas "C'est une invention complète. Personne ne m'a arraché le micro des mains. Après la prière, j'ai simplement invité différents responsables religieux, une dizaine, tout au plus, à donner leur point de vue sur l'interdiction de la burqa. En aucun cas, il n'y a eu menace physique ou verbale contre quiconque".

Mardi soir, deux plaintes ont été déposées. L'une, pour menaces de mort de la part de Hassen Chalghoumi. L'autre, pour diffamation, de la part des responsables musulmans présents lundi soir

Qui dit vrai ?« Cette histoire d'agression, c'est la seule chose qu'il ait trouvé pour faire parler de lui » assure un fidèle rencontré près de la mosquée, soulignant que l'imam de Drancy doit sortir un ouvrage sur l'islam le 4 mars prochain.

Comme par hasard, cette histoire sort le jour exact où le rapport sur la Burqa est publiquement remis au gouvernement.

Lire cet article et celui-ci

Une participation directe à la créativité

Voici en exclusivité une version française de la dernière interview en date de Noam Chomsky, réalisée le 10 janvier dernier au Mexique, à l'occasion des 25 ans du quotidien La Jordana, un journal que l'on qualifierait ici d'alternatif, mais qui représente le deuxième plus grand quotidien mexicain.

La suite

mardi 26 janvier 2010

Anarchisme et forces armées


Extrait de "Hommage à la Catalogne" de George Orwell. L'auteur s'est enrôlé volontairement dans les milices du P.O.U.M en 1936. Ce qu'il dit ici a valeur de témoignage.

La suite

Détournement de fonds

Selon cet article le FED achète volontairement des bons du trésor américain largement au dessus des prix du marché, et les revend largement en dessous, à des banques choisies comme Goldman Sachs et JPMorgan. Il s'agirait de renflouer secrètement ces établissements, avec de l'argent public.

lundi 25 janvier 2010

Un exemple d'autocensure dans la presse libre

Hier j'étais au travail. Avec un journaliste, nous étions chargé de confectionner des flashs de 2'30. Nous voulions commencer notre brève sur la situation en Haïti par le sonore de cet homme :


Mais cela nous a été refusé par la rédaction en chef pour "ne pas faire d'anti-américanisme". Quitte à taire une préoccupation d'une partie de la population. En revanche, dans un sujet que nous diffusions, on pouvait voir d'autres haïtiens applaudir la venue des américains et dire qu'ils étaient contents de recevoir leur aide. Ce qui n'était pas du pro-américanisme. Alors que nous recevons des réactions contradictoires par le biais des images d'agence, notre antenne n'en a reflété qu'une partie, opérant comme un filtre.

Pourtant au regard de l'Histoire qui lie Haïti et les Etats-Unis, largement ignorée en occident, il n'est pas du tout incongru de poser la question d'une nouvelle occupation.

Si la Russie avait envahie la Tchétchénie avec 20 000 soldats à la suite d'un tremblement de terre, tout en affirmant réaliser une opération humanitaire, nous aurions émis beaucoup de réserves ici en occident, et l'avis d'un tchétchène dubitatif n'aurait pas constitué de l'anti-russisme. Pourtant, les situations sont parfaitement comparables.

Présentation

Ce Jardin-là

Contact












































4 personnes connectées actuellement sur ramassi

Calendrier

« mars 2014
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31